La France bat la Biélorussie (2-1) et se qualifie au Mondial 2018

France-Biélorussie
L’équipe de France a validé son billet pour la Russie et la Coupe du Monde 2018 en battant la Biélorussie (2-1) mardi au Stade de France. Griezmann et Giroud ont mis les Bleus à l’abri en six minutes mais n’ont pas chassé tous les doutes quant au fond de jeu des Bleus. Ils terminent en tête du Groupe A devant la Suède, battue aux Pays-Bas (2-0).

Le Mondial en Russie, ce sera avec l’équipe de France ! Les Bleus ont validé leur qualification directe pour la Coupe du monde 2018 avec une victoire sur la Biélorussie mardi soir au Stade de France (2-1), grâce à des buts d’Antoine Griezmann et Olivier Giroud en première période. Les hommes de Didier Deschamps ont finalement terminé assez confortablement en tête du groupe A avec quatre longueurs d’avance sur la Suède, qui disputera les barrages malgré sa défaite aux Pays-Bas (2-0).

Il n’y aura cependant pas grand-chose à retenir à part la qualification pour les Bleus. Imprécis, trop souvent sur un faux rythme, ils n’ont pas vraiment maîtrisé leur sujet face à la Biélorussie. Mais les Tricolores ont eu le mérite de concrétiser sur leur temps fort, au cœur de la première période, sous l’impulsion d’Antoine Griezmann. D’abord buteur sur un service de Blaise Matuidi après un bon travail de Corentin Tolisso (1-0, 27e), « Grizou » s’est ensuite mué en passeur pour Olivier Giroud, après avoir exploité une grossière erreur de relance biélorusse (2-0, 33e).

Des Bleus un peu amorphes

L’avantage au score a peut-être poussé les hommes de Didier Deschamps à gérer le résultat. Ils avaient affiché un visage plutôt conquérant jusque-là et auraient pu trouver l’ouverture plus tôt par Raphaël Varane (18e) ou Giroud, avec une tête renvoyée par la barre (20e). Mais ils ont sensiblement levé le pied après avoir fait le break et la Biélorussie en a profité. Déjà dangereux sur une demi-volée pleine de spontanéité (43e), Anton Saroka a réduit l’écart en devançant Varane pour placer une reprise victorieuse au premier poteau (2-1, 44e).

L’entrée de Kylian Mbappé à l’heure de jeu a légèrement réveillé des Bleus plutôt amorphes dans l’entame de la seconde période. Le Parisien s’est signalé par quelques accélérations et une frappe enveloppée facilement arrêtée par Sergei Chernik (69e). Mais il a lui aussi laissé le public de Saint-Denis sur sa faim. Comme l’ensemble de la prestation de l’équipe de France, proche de concéder le nul en fin de match sur une reprise de Saroka (90e+2). Qu’importe. Les Bleus ont su tenir leur victoire et leur qualification directe pour la Coupe du monde. C’est bien là l’essentiel.

Eurosport

Annuaire Best-Fr - Sports - Football

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*