Mondial 2018: Que peuvent espérer les sélections africaines ?

Mondial 2018-Sadio Mané
Le tirage au sort du Mondial 2018 effectué ce vendredi à Moscou a réservé des fortunes diverses au Maroc, à la Tunisie, au Nigeria, au Sénégal et à l’Égypte.

Les 32 équipes qualifiées au Mondial 2018 savent désormais ce qui les attendra en Russie, en juin prochain. Les huit groupes ont été tirés au sort et réservent certaines poules homgènes, d’autres plutôt déséquilibrées. Au milieu de tout ça, les équipes africaines savaient quoiqu’il arrive qu’en partant des chapeaux 3 et 4, le tirage n’allait pas être clément. Le Maroc, à la Tunisie, au Nigeria, au Sénégal et à l’Égypte.

Une particularité à prendre en compte pour ces pays-là, le calendrier du Ramadan qui s’achèvera en 2018 lors du jeudi 14 juin, au soir. Les organismes seront donc à surveiller en s’adaptant notamment au niveau de la préparation physique et de la nutrition des joueurs. « Je voulais surtout éviter les 2 premiers groupes car on aurait dû jouer pendant le Ramadan », a notamment indiqué Nabil Maaloul, sélectionneur de la Tunisie.

Le Maroc et le Nigeria dans des « groupes de la mort »

Les sélections entraînées par deux entraîneurs francophones, Hervé Renard et Gernot Rohr, auront fort à faire pour se hisser en huitèmes de finale. les Lions de l’Atlas devront se défaire de deux grosse nations européennes, l’Espagne et le Portugal, pour espérer sortir. Il y a aussi l’Iran qui a réalisé un parcours brillant en zone Asie, et possède désormais une solide expérience dans ce genre de rendez-vous. « . C’est comme ça, il faut affronter ces deux ogres on va dire, et tout faire pour se qualifier pour les huitièmes de finale même si ça parait difficile. Ce sera difficile sur le papier mais rien n’est impossible en football », a indiqué Hervé Renard sur TMC à l’issue du tirage au sort.

Pour le Nigeria, la mission sera tout aussi difficile.

Dans le groupe D, les coéquipiers de Musa seront face à l’Argentine de Lionel Messi, la Croatie de Luka Modric et l’Islande au collectif bien huilé. Les Super Eagles ont réalisé un parcours en qualifications sans faute, terminant devant l’Algérie et la Zambie notamment. Les Nigerians ont notamment battu l’Argentine en amtch amical il y a trois semaines sur le score de 4-2 et arriveront donc avec le plein de confiance en Russie. À noter qu’ils étaient déjà dans le même groupe que l’Albiceleste en 2002, 2010 et 2014. Un classique donc.

La Tunisie et le Sénégal devront batailler

Wahbi Khazri et les siens ont hérité à l’image du Maroc de deux nations européennes plutôt solides : l’Angleterre et la Belgique. Il y aura aussi dans cette poule l’un des pays qui n’avaient jamais disputé jusque-là une Coupe du Monde : le Panama, qui avait tout de même éliminé les États-Unis dans la zone Concacaf. Les Three Lions et les Diables rouges partent donc avec un statut de favori mais les Aigles de Carthage, qui se reposent sur une défense bien compacte avec une équipe équilibrée seront difficiles à manoeuvrer.

Pour le Sénégal qui revient pour la première fois au Mondial depuis 2002, rien d’insurmontable mais tout de même deux sélections qui auront leur mot à dire à ce Mondial : la Colombie de Radamel Falcao et la Pologne de Robert Lewandowski. Deux buteurs de renom dont il faudra grandement se méfier pour les hommes d’Aliou Cissé, qui a réussi à souder un groupe depuis un an. Enfin le Japon est la quatrième équipe présente, et sera aussi un adversaire avec un vécu important à ne pas sous-estimer. Les Samourais ont participé aux cinq dernières éditions de la Coupe du Monde.

L’Égypte la mieux lotie ?

Les Pharaons qui n’avaient plus participé à un tel rendez-vous depuis 1990 ont hérité du pays hôte la Russie mais aussi de l’Uruguay et de l’Arabie Saoudite. Si les coéquipiers d’Edinson Cavani semblent se détâcher et apparaître comme les épouvantails de cette poule A, l’équipe de Mohamed Salah a une belle carte à jouer face à deux sélections qu’ont pas obtenu des résultats très convaincants depuis plusieurs mois.

Goal.com

Annuaire Best-Fr - Sports - Football

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*