Naples de Kalidou Koulibaly ne verra pas les 8es

Kalidou Koulibaly-Naples
Naples ne verra pas les 8es de finale de la Ligue des champions. Les Italiens ont été éliminés après leur défaite face à Feyenoord (2-1) combiné à la victoire du Shakhtar Donetsk contre Manchester City (2-1), mercredi soir. Les Ukrainiens terminent donc deuxièmes du groupe F, derrière les Anglais. Naples disputera la C3 au printemps.

Les étoiles européennes n’étaient pas alignées ce soir pour le Napoli. Confrontés au Feyenoord Rotterdam, bon dernier du groupe F avec cinq défaites en autant de rencontres, les joueurs de Maurizio Sarri devaient, pour atteindre les huitièmes de finale, s’imposer tout en espérant une défaite du Shakhtar face à City. Si les Napolitains ont crû se mettre rapidement dans le bon sens suite à l’ouverture du score précoce de Piotr Zielinski (2e), Nicolai Jorgensen est venu mettre un premier coup de massue sur les crânes italiens d’un coup de tête parfait (33e).

Le second est arrivé en toute fin de match par Jeremiah St. Juste (90e+1), buteur toujours de la tête et alors que le Napoli évoluait en supériorité numérique suite à l’exclusion de Tonny Vilhena (83e). Auteur d’une prestation insipide, les Napolitains ne méritaient pas mieux que d’être renversés en Ligue Europa, et n’auront de toute façon pas beaucoup de regrets puisque, dans l’autre rencontre du groupe, les Ukrainiens n’ont pas laissé de place au suspens.

Shakhtar Donetsk – Manchester City (2-1)

Si les joueurs du Napoli comptaient sur une implication totale de Manchester City, Pep Guardiola a dû vite refroidir leurs espoirs. A quatre jours du derby face à United, les Citizens alignaient en effet une équipe largement remaniée avec deux joueurs de l’Academy titularisés pour la première fois : Tosin Adarabioyo (20 ans) et le champion du Monde U17 Phil Foden (17 ans). Le Shakhtar a profité du manque de complicité de son adversaire pour imprimer le tempo du match et mener à la pause. Bernard a déclenché le premier éclair d’une belle frappe enroulée dans la lucarne d’Ederson (1-0, 26e). Son compatriote brésilien Ismaily, très en jambes sur son flanc gauche, a lui profité d’une sortie manquée d’Ederson pour marquer dans le but vide (2-0, 32e).

Menés par deux buts d’écart pour la première fois de la saison, Manchester City a dû attendre les entrées de Kün Aguero puis du virevoltant hispano-marocain Brahim Diaz (18 ans) pour voir de la folie dans son jeu. Cependant, au-delà d’un poteau de Gabriel Jesus (79e), ils ont dû patienter jusqu’aux arrêts de jeu et une faute sur l’attaquant brésilien pour faire trembler les filets de Pyatov. Kün Agüero s’est chargé d’inscrire le penalty (2-1, 90e+2) mais ça n’a pas suffi pour empêcher la fin de série : Manchester City sera resté invaincu durant 22 matches cette saison toutes compétitions confondues.

Avec Eurosport

Annuaire Best-Fr - Sports - Football

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*