Bundesliga : Le Bayern Munich domine Schalke 04 (2-1)

Bundesliga-Bayern Munich-Schalke 04
Tout en contrôle, le Bayern Munich a remporté (2-1) samedi le choc de la 22e journée de Bundesliga contre Schalke 04.

Grippé, Jupp Heynckes est resté dans son lit samedi pour assister à la rencontre de son Bayern contre Schalke 04 (2-1). Il n’a pas dû être très satisfait de la prestation de ses protégés. Positionnés dans un 4-1-4-1 particulièrement offensif, ils ont manqué de liant dans leur jeu et de percussion dans les transmissions. Et ont beaucoup subi. Heureusement, ils ont pu compter sur leurs individualités. Le flair de Robert Lewandowski sur l’ouverture du score (6e). Le Polonais était idéalement placé pour pousser dans le but une frappe de Thomas Müller repoussée par Ralf Fährmann. La filouterie de Müller sur le deuxième but (36e). Alors que le gardien a anticipé un centre de sa part, il a placé le ballon entre lui et le poteau pour redonner l’avantage au Bayern. Franco Di Santo avait remis les deux équipes à égalité à la demi-heure de jeu (29e).

Les coéquipiers de Benjamin Stambouli, auteur d’une intervention décisive devant Lewandowski (73e), ont quasiment autant frappé que les Munichois (9 tirs à 10), mais ils ont eu moins de réussite. Et de talent individuel, aussi. Servi par Amine Harit, Breel Embolo a failli remettre les deux équipes à égalité (71e), mais sa tentative a été stoppée en deux temps par Sven Ulreich. Le Suisse (2e), ainsi que Kehrer (9e) et Goretzka (40e), avaient également eu d’autres possibilités de marquer. Ce succès, le 18e en 22 journées, permet à l’ogre bavarois de conserver ses 18 points d’avance sur le RB Leipzig, son lointain dauphin.

David Alaba, 25 ans, est devenu samedi le plus jeune joueur étranger à atteindre les 200 matches en Bundesliga.

Des Français discrets

Des trois Français de l’effectif du Bayern Munich, seul Franck Ribéry était titulaire. Le milieu offensif n’a pas eu son influence habituelle. Il ne s’est réellement montré décisif qu’à une seule reprise, en servant Robert Lewandowski juste avant de sortir. Mais le Polonais a été repris de justesse par Benjamin Stambouli (73e), le meilleur tricolore sur la pelouse. Entré à la place de Ribéry à la 77e minute, Kingsley Coman ne s’est guère plus illustré. Quant à Corentin Tolisso, il est resté sur le banc.

Avec France Foot

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*