CHAN 2018 : Le Nigeria bat la Libye (1-0) et se relance

Nigeria
Enthousiasmés par le premier succès acquis face à la Guinée Equatoriale, les Libyens n’ont pas su profiter de cet ascendant psychologique et du soutien du public marocain, pour battre le Nigéria. Les chevaliers de la méditerranée tenaient le match nul jusqu’à la 78’ lorsqu’un corner exécuté par Chukwudiebube Ogbugh trouve Sunday Faleye, seul au point de pénalty. Il reprend du plat du pied et bat le portier libyen Mohamed Nashnush.

Un but qui permet au Nigeria de glaner trois précieux points et prendre seul la tête du groupe C avant le coup d’envoi du 2e match de la soirée du 19 janvier entre le Rwanda et la Guinée Equatoriale.

La Libye est apparue moins entreprenante que lors de son premier match. Elle a laissé l’initiative aux Super Eagles se contentant d’essayer de bien défendre en espérant faire la différence sur contre-attaque.

Chukwudiebube Ogbugh a été le joueur le plus en vue et à l’origine des occasions les plus dangereuses. A commencer par la 24’ lorsqu’il déborde sur l’aile droite pour servir Anthony Okpotu, ce dernier, en retard, ne peut reprendre le cuir. L’ailier droit de Rivers United va manquer l’ouverture du score par la suite quand il voit sa frappe passer juste à côté du cadre après avoir pénétré balle au pied dans la défense libyenne.

Après l’ouverture du score, le Nigéria aurait pu doubler la mise n’eut-été leu de justesse dans le choix du nouvel entrant, Ibrahim Mustapha. Ce dernier hérite d’une passe en profondeur, file vers les buts puis décide de temporiser et servir son coéquipier Sunday Faleye, pourtant moins bien placé.

Désormais, un point lors de la 3e journée face à la Guinée Equatoriale devrait suffire pour une qualification du Nigeria en quarts de finale.

Réactions :

Omar El Maryami (entraîneur de la Libye)

« Je voudrai féliciter l’équipe du Nigéria pour sa victoire. Les joueurs n’ont pas été en forme pour bien s’exprimer sur le terrain. On est passé à côté de notre sujet. Au cours du match, nous avons tenté quelques correctifs. Nous avons tenté d’exercer une pression sur l’équipe du Nigéria. Les joueurs n’ont pas pu donner ce qu’on espérait d’eux. Notre objectif était de gagner et pour gagner il fallait marquer des buts. On n’a pas été bon. C’est le football, il faut accepter la défaite, mais ça va nous pousser à se donner à fond pour battre le Rwanda et se qualifier au deuxième tour. On doit honorer les couleurs de notre pays ».

Salisu Yusuf (entraîneur du Nigéria)

« C’était une victoire très difficile. Nous avons affronté une très bonne équipe de la Libye qui nous a créé beaucoup de problèmes sur le terrain. Notre adversaire était plus à l’aise que nous car il avait réussi à s’imposer lors du premier match face à la Guinée Equatoriale. Nous avons prôné une stratégie pour fermer les espaces. Nous avons bien étudié le jeu de l’équipe libyenne. Nous avons changé de stratégie par rapport au premier match et nous avons beaucoup misé sur les centres dans le paquet. Nous pensons déjà au prochain match face à la Guinée Equatoriale. Notre objectif, c’est de gagner le match pour poursuivre la compétition ici à Tanger ».

CAF