Coupe de la Confédération 2018: Vita Club – Raja Casablanca en finale

Coupe de la Confédération, Vita Club, Raja Casablanca
La finale de la Coupe de la Confédération 2018 opposera l’AS Vita Club (RD Congo) au Raja Casablanca (Maroc). Le club congolais a battu Al Masry (4-0) tandis que les Marocains ont écarté Enyimba (2-1) en demi-finale retour de la « petite » coupe d’Afrique, ce 24 octobre 2018.

Le club congolais a été le premier à valider son billet pour la finale, ce mercredi. Les Kinois ont tout d’abord ouvert le score sur un coup de tête canon d’Eddy Ngoyi Emomo (6e) avant que l’attaquant ne creuse l’écart au tableau d’affichage d’une superbe reprise de demi-volée (39e).

Les visiteurs n’ont pas été en reste. Le gardien de but Nelson Lukong Bongaman a multiplié les parades. Ses défenseurs l’ont également bien suppléé, par moments.

En seconde période, Makusu Mundele a signé le 3-0 en laissant l’arrière-garde adverse sur place, avant de dribbler le portier Ahmed Abdelwahab. Les Egyptiens se sont en effet arrêtés de jouer, estimant qu’il y avait hors-jeu. Furieux que le but soit validé, ils ont à nouveau pris à partie l’arbitre, le Seychellois Allister Barra. Puis, ils ont refusé de reprendre le jeu durant plusieurs minutes.

Revenus à de meilleurs sentiments, les joueurs de Port-Saïd n’en ont pas moins coulé lorsque Mukoko Tonombe a réussi une percée plein-axe pour enfoncer le clou : 4-0, 90e+3. A l’aller, les « Dauphins noirs » avaient tenus en échec les « Aigles verts » (0-0).

Le Raja Casablanca sans trembler

Ce sera la première finale de Coupe de la Confédération de l’AS Vita Club, alors que le club congolais a déjà disputé celle de la Ligue des champions à trois reprises (victoire en 1973 et défaites en 1981 et en 2014). Ce sera par ailleurs une affiche totalement inédite puisque le Raja Casablanca n’a jamais pris part au sommet de la Coupe de la Confédération.

Les Marocains ont décroché leur place en battant les Nigérians d’Enyimba sans trembler. Ils ont toutefois attendu les arrêts de jeu de la première période pour trouver la faille. Plus précisément, Zakaria Hadraf a chipé le ballon dans les pieds d’un défenseur adverse, avant d’effacer le gardien Theophilus Afelokhai (1-0, 40e+1). Une réalisation qui aurait déjà largement suffi aux « Diables verts », ceux-ci s’étant déjà imposés 1-0 au Nigeria. Mais les Casablancais ont vu Isiaka Oladuntoye marquer contre son camp. Un 2-0 finalement bienvenu puisque les « Aba Warriors » ont ensuite réduit le score grâce à un tir enroulé de toute beauté d’Abdulrahman Bashir (90e).

La finale aller aura lieu entre le 23 et le 25 novembre et le match retour entre le 30 novembre et le 2 décembre.

rfi