Coupe du Monde 2018 – Matches amicaux : la Tunisie promet

Tunisie
Après les premières rencontres de mars, les cinq sélections africaines qualifiées pour le Mondial 2018 en Russie (Sénégal, Maroc, Tunisie, Egypte, Nigeria) ont disputé chacune trois matches amicaux en mai et juin. État des lieux.

La Fédération Tunisienne de Football (FTF) avait choisi des adversaires plutôt huppés pour aborder la dernière ligne droite de la préparation, après les deux succès de mars contre l’Iran (1-0, Mohammadi csc) et le Costa Rica (1-0, Khazri).

Cela a commencé le 28 mai à Braga, où les Aigles de Carthage, menés (0-2) par le Portugal champion d’Europe en titre, est revenu à égalité grâce à Badri et F. Ben Youssef. Puis le 1er juin à Genève contre la Turquie (2-2, Badri et Sassi)), la Tunisie a laissé échapper une troisième victoire en 2018 en concédant un but dans les dernières secondes.

Et le 9 juin à Krasnodar, elle a craqué à cinq minutes de la fin de son match contre l’Espagne (0-1), un des favoris de la Coupe du monde, après une prestation convaincante. Durant ces trois derniers matches, Nabil Maâloul a été privé de Wahbi Khazri, blessé, mais il a pu compter de nouveau sur Ali Maâloul et d’Amine Ben Amor, enfin rétablis.

Avec Jeune Afrique

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*