Djamel Belmadi nouveau devient sélectionneur des Fennecs d’Algérie

Djamel Belmadi
Djamel Belmadi a été nommé à la tête de la sélection algérienne. La décision a été officialisée ce jeudi 2 août par la Fédération algérienne.

L’ancien joueur de Marseille qui a commencé sa carrière au Paris Saint-Germain aura la lourde tâche de redorer le blason des Fennecs et de redonner de l’élan à une sélection en perte de vitesse depuis le Mondial 2014 au Brésil et le huitième de finale historique.

Après Rabah Madjer, limogé en juin dernier, Djamel Belmadi va tenter de reprendre une sélection à la dérive depuis un moment qui s’est soldée par une non-qualification au Mondial 2018 en Russie.

Objetif CAN 2019 et Mondial 2022

En effet, si en 2014 l’Algérie avait fait sensation avec un huitième de finale à la Coupe du monde au Brésil, le meilleur parcours de leur histoire, sous les ordres de Vahid Halilhodžić, depuis, le doute s’est installé. Attendu lors de la CAN 2017 au Gabon, les Fennecs n’ont même pas passé le premier tour sous l’ère furtive de Georges Leekens.

Kheireddine Zetchi, le président de la Fédération algérienne de football, qui avait pourtant annoncé que le prochain entraîneur d’Algérie serait un mondialiste, a négocié à Paris les termes du contrat de Belmadi. L’ancien joueur de Manchester City, 42 ans, signera très prochainement un bail de quatre années avec deux objectifs : la qualification pour la CAN 2019 et celle pour la Coupe du Monde 2022, au Qatar.

Une sélection à la dérive qui attend un homme fort

Depuis 2014, cinq sélectionneurs ont été aux commandes des Verts. Le Français Christian Gourcuff (resté moins de deux ans), le Serbe Milovan Rajevac (trois mois), le Belge Georges Leekens (trois mois), l’Espagnol Lucas Alcaraz (six mois) et Madjer (8 mois). C’est donc un ancien international, qui a joué à Marseille, qui est chargé de redonner de l’élan à l’équipe d’Algérie.


Belmadi, milieu de terrain à la carrière bien remplie, a entraîné trois clubs au Qatar entre 2010 et 2015. Avec Lekhwiya, il a remporté quatre fois le championnat.

En tant que joueur, le natif de Champigny-Sur-Marne en banlieue parisienne avait fait parler de lui surtout du côté de Marseille avec sept buts lors de la saison 2000-2001, permettant au club phocéen de ne pas être relégué en deuxième division. Djamel Belmadi qui a connu trois championnats en Europe (France, Espagne et Angleterre) a terminé sa carrière à Valenciennes en 2009.

rfi

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*