Italie : La Juventus Turin s’échappe en tête de Serie A

Juventus
Victorieuse dimanche contre la Sampdoria Gênes (3-0), la Juventus s’échappe et compte désormais six points d’avance sur Naples, tenu en échec un peu plus tôt par l’AC Milan.

On se demandait comment la Juventus allait réagir ce week-end à la terrible désillusion vécue mercredi à Santiago Bernabeu.

En s’imposant avec autorité, dimanche contre la Sampdoria (3-0), les joueurs de Massimiliano Allegri ont montré qu’ils avaient les ressources pour aller chercher un septième titre consécutif en Serie A. Ils comptent désormais six points d’avance sur Naples, tenu en échec sur la pelouse de l’AC Milan plus tôt dans la journée (0-0).

Sans Gonzalo Higuain – laissé sur le banc – mais avec Paulo Dybala – auteur d’un triplé la semaine précédente contre Benevento (4-2) -, la Vieille Dame a mis du temps à faire plier un adversaire qui l’avait battue au match aller (3-2).

Bien rentrés dans le match avec deux occasions franches dès l’entame (4e, 5e), les Bianconeri ont eu le contrôle du jeu mais ont buté sur un bloc génois bien regroupé et un bon Emiliano Viviano (29e).

C’est un choix contraint de Massimiliano Allegri qui s’est finalement avéré payant : entré à la place de Miralem Pjanic blessé (44e), le Brésilien Douglas Costa, intenable (voir ci-dessous), a mis moins d’une minute à offrir l’ouverture du score à Mario Mandzukic (45e).

Après une brève réaction des visiteurs (47e, 55e), les Turinois ont parfaitement géré leur avance après la pause. Ils ont ensuite fait preuve de réalisme pour aggraver le score par Benedikt Höwedes (2-0, 60e) et Sami Khedira (3-0, 74e), et s’offrir un bon matelas d’avance à six rencontres du terme de la Serie A.

Douglas Costa triple passeur

On ne saura jamais si Douglas Costa serait entré en jeu si Miralem Pjanic ne s’était pas blessé. Mais en entrant à la place du Bosnien (44e), le Brésilien, passeur décisif sur chacun des trois buts, a largement contribué au succès de son équipe.

De son pied gauche tout en finesse, l’attaquant a d’abord idéalement trouvé Mandzukic dans le dos de la défense, puis a déposé un caviar sur la tête d’Höwedes, avant de mettre une passe en retrait parfaite à Khedira.

Il aurait même pu s’offrir un but avec un peu plus de précision (47e, 89e).

FF