Keita Baldé: Une occasion en or pour faire taire les débats

Keita Baldé
Les années passent vite. Ainsi que la carrière internationale d’un footballeur. Mine de rien, Keita Baldé Diao aura fait deux ans en équipe nationale. C’est peu pour un joueur né et grandi en Europe de pouvoir s’imposer dans une équipe nationale africaine en deux petites années de présence. Mais c’est aussi beaucoup si on a le talent du joueur de Monaco.

Sauf que entre sa première sélection avec les «Lions» à l’occasion du match Sénégal – Niger (2-0) joué le 26 mars 2016 et la première rencontre amicale des «Lions» sur la route de la Coupe du monde ce vendredi, Keita Baldé Diao n’aura pas résolu toutes les équations trouvées sur place. Surtout le problème d’une place indiscutable dans l’équipe d’Aliou Cissé. Tout simplement parce que Keita Baldé aura fait les choses à moitié pendant ces deux années qui viennent de s’écouler. De sorte que sa place est loin d’être indiscutable.

Les cinq matches calés pour la préparation des «Lions» en vue du Mondial 2018 s’offrent au Monégasque comme une occasion en or pour faire taire les débats sur ses capacités à porter une grande partie de l’équipe nationale sur ses épaules. Pour cela, il faudra qu’il change de fusil d’épaule. Notamment ses comportements de «badboy» à chaque fois qu’il est appelé à se faire remplacer. Mais aussi et surtout ses bisbilles avec staff technique et dirigeant du football sénégalais.

S’il ne veut plus céder sa place en cours de match, il n’a qu’à se montrer intouchable pendant qu’il est sur le terrain. Mais Diao a encore beaucoup de choses à montrer pour mériter un des couloirs de l’équipe nationale où des concurrents ne manquent pas. Car autant Sadio Mané monopolise l’un des deux couloirs offensifs des «Lions», autant Ismaila Sarr et Mbaye Niang se positionnent pour occuper l’autre couloir. Du coup, Keita Diao Baldé est tenu de convaincre Aliou Cissé lors des matches à venir pour espérer rejoindre la Russie avec un statut de titulaire indiscutable. Le cas échéant, il enclenchera sa troisième année en équipe nationale avec plus d’assurance. Car, il est clair qu’il fera parte des pépites attendues durant ce Mondial. A lui de jouer alors. D’autant que l’éclosion de ce jeune joueur formé au centre très réputé barcelonnais tarde à sonner. Or, le temps presse en équipe nationale et les concurrents s’offrent de plus en plus comme des cadeaux de noëls à Aliou Cisse et son staff.

Après deux ans en équipe nationale, Keita Baldé Diao n’aura pas été constant dans ses présences sur les listes publiées par l’actuel sélectionneur. Mais aussi dans ses sorties avec les «Lions». Entre blessure (diplomatique) et méforme, Aliou Cissé réussit toujours à profiter d’une occasion de se faire passer de Keita Baldé. une façon de lui montrer qu’il n’est pas encore aussi important dans le groupe qu’il le pense. Auteur de 14 sélections, Keita Baldé n’est certes pas explosif ni influent dans le jeu des Lions, mais il a jusqu’ici fait preuve d’efficacité avec 3 buts inscrits et 3 passes décisives offertes à ses partenaires. Sans compter les deux penaltys qu’il a déjà crées pour les «Lions». Comme quoi, le Monégasque est décisif 8 fois sur ses 14 sorties avec l’équipe nationale. Une bonne moyenne qui le maintient face aux concurrents. Et le voilà entamer sa troisième année dans la «Tanière» qui coïncide avec un Mondial où les «Lions» vont prendre part. L’occasion ne peut être plus parfaite pour le Monégasque afin qu’il prenne un nouvel envol. Un vrai envol qui fera de lui un joueur à la hauteur de son talent au soir du coup de sifflet final de la Coupe du monde.

Foot plus