Liga : Le Real Madrid étrille la Real Sociedad (5-2)

Real Madrid-Real Sociedad-Liga
Liga – A l’image du PSG en L1, le Real Madrid a parfaitement préparé son huitième de finale de Ligue des champions. Les hommes de Zinedine Zidane ont largement dominé la Real Sociedad, samedi soir, dans le cadre de la 23e journée (5-2). Ce qui leur permet de grimper sur le podium en dépassant Valence au classement. Auteur d’un triplé et d’une passe décisive, Cristiano Ronaldo a brillé.

A quatre jours du choc contre le PSG et une semaine après avoir décu une nouvelle fois contre Levante (2-2), le Real Madrid s’est rassuré face à la Real Sociedad (5-2). Les Merengue se sont largement imposés grâce, notamment, à une première période aboutie (4-0 à la pause). Cristiano Ronaldo a gonflé son capital confiance en inscrivant un triplé mais tout n’a pas été parfait pour le champion d’Espagne, qui, en voulant gérer son avantage, a concédé deux buts. Cette victoire permet aux joueurs de Zinédine Zidane de prendre provisoirement la troisième place devant Valence. L’Atlético Madrid, 2e, est à dix points.

Après la victoire du Paris Saint-Germain à Toulouse (0-1), en fin d’après-midi, la réponse du Real Madrid était attendue. Si Unai Emery était posté devant sa télé, il a assisté à une véritable démonstration de force des Madrilènes en première période. Asphyxiée, la Real Sociedad a vu des vagues blanches déferler sur son but et a logiquement plié. Au terme des 45 premières minutes, le club basque était mené 4-0 et il n’y avait alors pas de contestation possible. Cristiano Ronaldo en a profité pour continuer de restaurer sa confiance ébranlée par une première partie de saison difficile.

Léger turn-over de Zidane, Benzema encore en dedans

Le quintuple Ballon d’Or a été le détonateur offensif des siens avec un triplé. Une reprise du droit sur un service parfait de Marcelo (2-0, 27e), une tête rageuse sur un corner de Toni Kroos (4-0, 37e) et un tir du gauche à bout portant pour sanctionner Geronimo Rulli, coupable d’avoir relâcher le ballon dans ses pieds (5-1, 80e). Un bilan agrémenté d’une passe décisive, dès la 49e seconde pour déposer un centre sur la tête de Lucas Vazquez (1-0, 1re). Et il aurait même pu s’offrir un quadruplé en fin de match (90e). Kroos, lui aussi, a participé à la fête d’une jolie frappe enroulée à l’entrée de la surface (3-0, 34e). Voilà pour le premier acte parfait du Real.

En seconde période, les ouailles de Zidane sont passées en mode gestion, avec dans un coin de la tête le grand rendez-vous européen qui les attend contre le PSG. Et en desserrant l’étreinte face à un adversaire qui a pourtant perdu cinq de ses sept derniers matches, Madrid a été sanctionné. La tête de Juanmi Jimenez sur le poteau avait déjà fait figure d’avertissement (52e), Jon Bautista l’a concrétisé en but. En profitant d’un alignement défensif approximatif, il a ajusté Keylor Navas de près (4-1, 74e). Au fil du second acte, un certain flottement a gagné l’arrière-garde madrilène, dont Asier Illarremendi, ancien de la Maison Blanche, a profité pour marquer à son tour (5-2, 83e).

« Zizou » avait procédé à un léger turn-over en laissant Nacho, Casemiro et Gareth Bale, attendus titulaires mercredi. Le Gallois est rentré pour recomposer la BBC et il s’est montré juste en créant plusieurs situations dangereuses. Notamment un centre au cordeau pour Karim Benzema, qui a expédié son tir au-dessus (90e+2) seul face au but. Les sifflets sont rapidement tombés des tribunes à l’encontre de l’ex-Lyonnais, qui ne prépare pas, à titre individuel, de la meilleure des manières ce 8e de finale de Ligue des champions si attendu. Mais le buteur français de l’histoire de la C1 (53 réalisations) reste une menace à prendre à considération pour le Paris Saint-Germain.

Eurosport

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*