Premier League : Everton surprend à la fin du mercato

Everton
Goodinson Park, le stade du Everton FC (Photo par Rept0n1x, CC BY-SA 3.0)

Everton FC montre vouloir grimper quelques positions en cette nouvelle saison à travers ses mouvements lors du mercato. L’équipe de Liverpool, qui a vu le départ de son buteur Wayne Rooney aux États-Unis pendant l’été, a fait fort sur le marché des transferts, notamment en recrutant trois anciens Barcelonais, deux d’entre eux pendant les dernières heures du volet.

Une des équipes les plus traditionnelles du football anglais, Everton prouve son intention de vouloir redevenir un club compétitif, pour, au moins, atteindre les places de qualification en Ligue de Champions ou Europa League. Depuis la saison 2015-2016, pendant laquelle Everton a obtenu la 4ème place en Premier League, les deux saisons suivantes ont été plutôt décevantes, avec une 7ème place en 2015-2016 et une 8ème place en 2017-2018. Avec ces transferts, Everton ne laisse pas de doutes : le club veut se battre pour améliorer ses résultats lors de la saison 2018-2019.

Même s’il n’a pas fait partie des joueurs les plus performants de la Coupe du Monde, le défenseur colombien Yerry Mina, a fait un excellent tournoi, en devenant le meilleur buteur des cafeteros. Cependant, il n’a pas réussi à trouver sa place au FC Barcelone a été transféré pour la somme de 32 millions d’euros. L’attaquant portugais André Gomes, qui a vécu des jours assez difficiles au club catalan en déclarant même vivre « un enfer » à cause de ses faibles prestations avec le maillot blaugrana, change aussi d’airs et part en prêt depuis Barcelone vers Everton.

Début août, le latéral champion du monde avec la France, Lucas Digne, a été le premier du groupe à prendre le chemin Barcelone-Liverpool pour rejoindre les bleus de la ville anglaise, et avait même causé une polémique avec un tatouage très similaire au célèbre « You’ll never walk alone » (Tu ne marcheras jamais seul), devise du Liverpool FC, les archi-rivaux d’Everton.

Observé par Neymar, Bernard s’entraîne avec le maillot du Brésil (Photo par Danilo Borges, CC BY-SA 3.0)

L’autre nom annoncé le 9 août, dernier jour du mercato d’été anglais a été celui du Brésilien Bernard. En provenance du club ukrainien Shaktar Donetsk, qu’il avait rejoint en 2013, l’ancien international verde-amarelo s’est engagé pour les quatre prochaines saisons avec les Toffees. Le milieu offensif a déclaré que l’arrivée de l’entraîneur portugais Marco Silva pour remplacer Roberto Martinez a été décisive pour son choix de transfert. « J’ai choisi Everton à cause de tout ce que j’avais entendu à propos de Marco Silva et après lui avoir parlé, j’étais content de ce qu’il m’avait dit », a dit Bernard à EvertonTV.

Un autre lusophone qui renforce les rangs d’Everton est le Brésilien Richarlison. Après une bonne saison à Watford (41 matchs et 5 buts marqués), l’attaquant de 21 ans a été transféré vers Everton par la somme de 45 millions d’euros. Richarlison, qui suit les pas de l’entraîneur Marco Silva, également provenant de Watford, a montré que l’adaptation à son nouveau club a été très rapide en marquant un doublé lors de l’égalisation par 2 buts à 2 contre Wolverhampton, lors du premier match de la Premier League.

Le défenseur français Kurt Zouma, qui appartient à Chelsea et a évolué à Stoke City la saison dernière a lui aussi été prêté à Everton. Le joueur de 23 ans qui a fait partie des réservistes de l’Équipe de France pour la Coupe du Monde 2018 en Russie cherche à continuer à regagner du temps de jeu après quelques années marquées par des blessures depuis le début de son aventure en Premier League en 2014, quand il a quitté l’AS Saint-Etienne pour rejoindre les Blues londoniens.

L’arrivée du nouvel entraîneur, et le transfert de bons joueurs, plusieurs d’entre eux titulaires dans leurs sélections nationales donne à Everton de grandes possibilités de devenir une équipe plus compétitive lors de cette saison. Reste à voir si les résultats seront là. Du coté de Liverpool FC, le grand rival de la ville, les expectatives sont également hautes après de nombreux achats pendant le mercato, comme le brésilien Alisson Becker, le gardien le plus cher de l’histoire. Mais chez les Reds, la pression est encore plus grande, ils veulent redevenir vainqueurs du championnat anglais après 28 ans.